Un forum totalement Japon !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Léon Roches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Cousin
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin

Nombre de messages : 1910
Age : 29
Localisation : au bureau des affaires des chats


MessageSujet: Léon Roches   Dim 21 Oct - 22:40

Léon Roches

Trop souvent, l’historiographie française oublie le rôle de la France lors du Bakumatsu. Et pourtant, elle a eu un rôle des plus importants, et ce, grâce entre autres à un dynamique chargé d’affaires à Édo, Léon Roches.

Léon Roches est né à Grenoble en 1809 et multiplia les postes en Afrique du Nord, notamment celui de Consul général à Tunis de 1855 à 1863. Au terme de ce mandat, Roches quitta pour prendre un nouveau poste à Edo, capital du Japon des Tokugawa.

Il arriva alors que la situation était tendue entre les puissances occidentales et le Shogun, ce dernier tentant de ne pas respecter certaines clauses des traités signés dans les années 1850. Malgré les ordres du Quaie d’Orsay, Léon Roches autorisa les forces françaises sur place à participer à l’expédition de Shimonoseki, un han récalcitrant, ce qui poussa un rapprochement entre Roches et les politiques du bakufu. Ce rapprochement, poussé par une volonté de faire de la France la première puissance au Japon, devant l’Angleterre, se concrétisa avec l’amitié que lia Roches et certains hauts fonctionnaires du bakufu, tel Takemoto. Dès 1865, il devint très actif sur la scène intérieure du Japon, aidant le bakufu a obtenir de l’expertise et des technologies. Il fit, par exemple, enseigner le français à Yokohama pour les fils des nobles , fournis les bases pour la frappe d’une monnaie moderne, équipa l’armée du shogun d’arme française et, surtout, il permit la mise en de la première marine moderne du Japon : l’arsenal de Yokosuka.

Ces succès seront cependant de courte durée. Le consulat français avait mal saisi la nature exacte du Japon, considérant le Shogun comme l’unique monarque et sous-estimant le rôle de l’empereur. Roches, très près des Tokugawa, délaissa les Hans du sud, laissant la place aux Néerlandais et aux Anglais. Ainsi, lorsque Yoshinobu, le dernier shogun Tokugawa, abandonna au profit de l’ère meiji, la France perdit l’essentiel de son rôle au Japon. Malgré de brillantes années, la politique de Roches au Japon se termina sur une note amère.

Source: Lehmann, Jean-Pierre. «Léon Roches- Diplomat Extraordinary in the Bakumatsu Era : An Assessment of His Personality and Policy»., Modern Asia Studies, Vol. 14, No, 2 (1980). P. 273-307

_________________



Dernière édition par Le Cousin le Lun 22 Oct - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sumomo Amano
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin

Nombre de messages : 5947
Age : 26
Localisation : Belgique (Arlon)


MessageSujet: Re: Léon Roches   Lun 22 Oct - 16:44

Totalement inconnue pour moi mais c'est intéressant de connaitre les rapports du japon et des autres pays

_________________

"Je suis La Licorne Rose Invisible et il n’en est point d’autre..."

Ma collection manga sanctuary
http://www.manga-sanctuary.com/collection.php?id=34008&page=liste&type_collec=ms





Revenir en haut Aller en bas
 
Léon Roches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Requin aveugle des roches
» L'atelier d'Antoine (direction Les Roches de Condrieu)
» Culles les Roches!
» Trois Roches, cirque de Mafate (Ile de la Réunion)...
» Roches, rochers, pierres... Petite balade dans les montagnes ! [Capture]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai Manga :: Japon :: Culture :: Personnages célèbres-
Sauter vers: